Enlever le crayon bleu avec Gimp.

Cela fait un petit moment que j’avais promis à certaines personnes des petits tutos pour partager mes petites techniques de travail, notamment au sein de la famille Chacalprod. En faisant visiter récemment mon petit atelier, je me suis rendu compte que j’avais inventé des petits trucs, que ce soit en utilisant des logiciels ou en jouant avec de vrais pinceaux et de la vraie peinture, et que ça pouvait servir à d’autres. Partageons donc nos “astuces” et comparons les méthodes des uns et des autres !

Aujourd’hui : comment j’enlève le crayon bleu sur un dessin encré. Bien sûr, en utilisant un logiciel libre, cela va de soi …

J’aime bien crayonner au bleu. Pour des petits dessins, cela me permet de faire le rough et le crayonné plus poussé avec le même outil. De plus, quand on crayonne plusieurs heures avec du crayon bleu, on ne se salit pas les doigts, comme avec le graphite ! Pour l’exemple, voici le brouillon du Rob qui a servi pour la parodie de l’affiche de Caudebec-les-Elbeuf rapidement fait dans le carnet de croquis.

Rob Crayonné

Rob Crayonné

J’utilise des crayons Colerase n°20044.

Ensuite, l’encrage au feutre pinceau fin (Mangaka Kuretake) :

Encrage

Encrage

Le crayon bleu est gommable mais il est tout de même dur de l’enlever entièrement et , à trop frotter, on risque d’abîmer l’encrage. Donc pas de gomme : je scanne le dessin en mode couleurs, via Gimp.

Une fois l’image dans Gimp, choisir Couleurs -> Composants -> Décomposer…

Et valider avec les paramètres suivants :

Décomposer

Gimp va gentiment créer une nouvelle image, en niveau de gris, composée de trois calques :

Boite2Supprimez (ou masquez) les calques rouge et vert et c’est fini :

Encrage seul.

Encrage seul.

Remarque, si vous crayonnez au crayon rouge, ne garder que le calque “rouge”. Si vous dessiner au crayon vert …

Voilà, en 12 secondes, le dessin est nettoyé. Reste à appliquer un petit coup de niveau mais je garde ça pour une prochaine fois. Je montrerai comment je prépare un dessin pour une mise en couleurs et un filtre “magique” pour faire des aplats très vite.

Des questions ?

1 comment

    • Josse on 14 January 2015 at 19 h 00 min

    Je trouve que gumo puisse exister , mais ce qui me dérange le plus est sont interface utilisateur moribonde pour travailler.
    Il 20 ans ok , mais à leur actuel pas bon au vu des future plateforme de travail. Il serait bon que les utilisateurs face front pour faire évoluer cette interface pour qu’il puisse bien s’adapter au besoin actuel pour les produits présent et future!
    Les version Linux vont devoir évoluer beaucoup plus, car il accuse un retard d’évolution prour les produits.

Comments have been disabled.